Ce week-end a été particulièrement meurtrier sur nos routes, en provinces de Namur et de Luxembourg. Samedi, vers 21 h, rue des Echavées, à La Roche-en-Ardenne, deux vacanciers originaires d’Incourt dans le Brabant wallon résidant au camping de l’Ourthe, nés en 1984 et en 1992, ont été fauchés par une voiture alors qu’ils rentraient à pied, dans le noir. Le conducteur, un néerlandophone, qui rentrait lui aussi au camping, n’était pas en état d’ébriété. Il faisait Bob et venait de quitter un restaurant sans avoir consommé de boissons alcoolisées. Il est particulièrement choqué.

Le parquet du Luxembourg précise que cette route n’était pas éclairée. À ce sujet, le bourgmestre de La Roche, Guy Gilloteaux, précise que des poteaux d’éclairage n’ont pas été placés en bordure de cette voirie car le plan de secteur ne le prévoit pas. "Cette zone de séjour et de loisirs est inscrite en zone naturelle au plan de secteur." Les deux victimes ne portaient par ailleurs pas de vêtements qui auraient permis de les apercevoir dans l’obscurité. L’automobiliste ne les a pas vues. Elles se sont retrouvées coincées entre le véhicule et la barrière de sécurité du camping. Le trentenaire est décédé sur place. Sa compagne est décédée à l’hôpital des suites de ses blessures. Les pompiers de La Roche-en-Ardenne et d’Erezée sont intervenus.

Quelques heures plus tard, un accident tout aussi dramatique s’est produit sur la N4 en direction de Marche-en-Famenne, à hauteur de Florée (Assesse). Il a coûté la vie à un homme né en 1990 tandis que sa passagère, née dans la même année, a été grièvement blessée. Son pronostic vital était engagé. "La nationale était visiblement gorgée d’eau. Le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture qui a décollé après avoir percuté la berme centrale et qui s’est encastré dans le flanc d’un camion stationné dans un parking", a précisé le parquet de Namur.