"La position de la Pologne et de la Hongrie reste claire. Nous attendons des propositions de la part de la présidence allemande" de l'UE, a déclaré aux journalistes M. Piotr Muller, à l'issue d'une rencontre de travail à Varsovie des Premiers ministres polonais et hongrois. MM. Mateusz Morawiecki et Viktor Orban ont "discuté des variantes stratégiques de négociations" sur le budget européen, dans la perspective du prochain sommet européen, a-t-il souligné.

Epinglés régulièrement par Bruxelles pour leurs réformes accusées de saper les valeurs démocratiques, la Pologne et la Hongrie ont bloqué l'adoption du budget pluriannuel et du plan de relance européens post-Covid. Les deux pays s'opposent à un mécanisme permettant de les priver de fonds en cas de violations de l'Etat de droit (justice indépendante, politique anticorruption...), y voyant une atteinte à leur indépendance.

Ce bras de fer irrite certains pays membres qui attendent avec impatience de profiter du plan de relance destiné aux économies affectées par la pandémie de Covid-19.

Selon M. Muller, le Premier ministre polonais doit s'entretenir mardi en ligne avec le chef du Conseil européen puis avec "quelques chefs de gouvernements" sur ce sujet.