Alors que les vacances ont déjà commencé pour certains, les autorités ont pris la décision d'imposer le masque dans l'ensemble des lieux publics du pays. Sans doute craignent-ils une seconde vague, encouragée par les va-et-vient des Belges et des touristes, tant à l'étranger qu'au coeur même de notre pays. Une décision sage, bien qu'un peu tardive, estiment certains.

Mais certaines activités de loisirs nous exposent davantage au danger qu'est le coronavirus. Les médecins du groupe de travail Covid-19 de la Texas Medical Association ont donc décidé de réaliser un classement des activités qui pourraient nous exposer, à des degrés variables, au coronavirus.

Pour ce faire, les chercheurs ont classé 20 activités comme à faible risque, à faible risque modéré, à risque modéré, à risque modéré/élevé et à risque élevé.

Alors que les vacances ont déjà commencé pour certains, les autorités ont pris la décision d'imposer le masque dans l'ensemble des lieux publics du pays. Sans doute craignent-ils une seconde vague, encouragée par les va-et-vient des Belges et des touristes, tant à l'étranger qu'au coeur même de notre pays. Une décision sage, bien qu'un peu tardive, estiment certains.Mais certaines activités de loisirs nous exposent davantage au danger qu'est le coronavirus. Les médecins du groupe de travail Covid-19 de la Texas Medical Association ont donc décidé de réaliser un classement des activités qui pourraient nous exposer, à des degrés variables, au coronavirus.Pour ce faire, les chercheurs ont classé 20 activités comme à faible risque, à faible risque modéré, à risque modéré, à risque modéré/élevé et à risque élevé.