Qui dit rentrée universitaire dit retour des festivités étudiantes. C'était le cas ce lundi soir à Gand, où les étudiants se sont retrouvés dans l’Overpoortstraat, quartier connu pour ses cafés, ses terrasses et ses fêtes nocturnes.

D'après les médias flamands, les jeunes portaient leurs masques au début de la soirée mais au fil des minutes, alcool aidant, les masques sont tombés et les distances de sécurité également. Comme les mesures contre le coronavirus n'étaient plus respectées, la police est intervenue vers 22h30 pour fermer la rue et empêcher l'arrivée de nouveaux étudiants.

Le bourgmestre de la Ville Mathias De Clercq a réagi et fait appel au bon sens des étudiants: "Vous devez prendre vos responsabilités", a-t-il ainsi déclaré. "Ce qu'il s'est passé ce lundi soir, ce n'était vraiment pas sage dans tous les sens du terme. C'était bondé et tous les étudiants n'ont pas suivi les directives. Ce sont des temps difficiles, mais tout le monde doit faire un effort, donc les étudiants doivent aussi montrer leur sens de la citoyenneté."

Le recteur de l'Université de Gand, Rik Van de Walle, a lui aussi commenté la situation sur Twitter. "Chers étudiants, je l’avoue : je ne sais pas quoi vous dire. Dois-je exprimer ma désillusion ? Peur ? Colère ? Anxiété ? Douleur ? Je ne sais pas. Alors permettez-moi de vous demander ce que j’ai à demander. Veuillez être plus prudents que ce que ne montrent les images. Faites-le pour vous-même, les uns pour les autres et pour tous ceux qui veulent le meilleur pour vous. Nous voulons que rien n’arrive à vous ou à vos proches. S’il vous plaît!"

A noter qu'il y aura une évaluation ce mardi entre les autorités, la police et les propriétaires des cafés afin de voir comment éviter ce genre de débordements à l'avenir.