Le 15 septembre 2019, lors du match de U14 opposant Elsautoise à l'AS Verviers à Welkenraedt, un jeune arbitre avait été victime de coups portés par un supporter. Il avait subi une fracture de la mâchoire.

Des faits similaires se sont souvent produits au cours des dernières années et ont contribué à la désaffection du nombre d'arbitres, avec toutes les conséquences que cela implique pour le football et ses pratiquants. 

"L'ACFF ne pouvait pas ne pas réagir. D'autant qu'elle lance en ce moment une grande campagne de recrutement d'arbitres. Elle a donc décidé d'aider ses arbitres victimes de coups à ester en justice et de se constituer elle-même partie civile", explique l'Association Francophone des Clubs de Football. 

Le tribunal de Première Instance de Liège, division Verviers, vient de rendre son jugement. L'auteur des coups donnés lors du match Elsaute-AS Verviers en U14 a été condamné à une peine de 80 heures de travail (ou à une peine de prison de 8 mois) et à une amende de 400 euros avec sursis. Il est également condamné à verser 750 euros à la victime, qui s'était constituée partie civile. Cette rencontre était pourtant sans enjeu puisque les joueurs de Verviers n'étaient pas en possession de leur carte d'identité. La victoire d'Elsaute était donc déjà acquise. Le match avait cependant eu lieu pour permettre aux enfants de pratiquer leur sport.