Belgium

«Top Chef» 2021, épisode 3: la déconvenue du Belge Mathieu…

Vidéos

Comme chaque semaine, Ciné-Télé-Revue vous propose un récapitulatif des moments les plus marquants de cette douzième saison de « Top Chef ».

Les Violets : la force tranquille ?

Pour la première fois de la saison, les candidats étaient invités à travailler en brigade complète. Leur mission ? Surprendre Sébastien Vauxion, seul chef pâtissier étoilé au monde, et Jérôme Banctel, chef doublement étoilé, avec un plat à base de pommes de terre.

Un premier duel sucré s’est tenu entre les équipes de Michel Sarran et Paul Pairet, soit les meilleures brigades de la semaine dernière. Et grosse surprise : les deux teams avaient chacune misé sur une revisite du mille-feuille ! Difficile donc de ne pas comparer les deux plats, à la dégustation. Mais l’un d’eux s’est tout de même détaché : celui des Violets, à la fève de tonka, crème pâtissière et caramel… sans oublier ce jus de prune fermenté, qui a clairement fait pencher la balance auprès des chefs Vauxion et Banctel. Pierre, Pauline et Baptiste se sont ainsi qualifiés directement pour la semaine prochaine. Encore un sans-faute pour le trio. Chapeau !

Charline mise à l’écart

Le deuxième duel salé a confronté les Rouges d’Hélène Darroze aux Bleus de Philippe Etchebest, deux brigades légèrement à la traîne. Pour redorer leur blason, Mohamed, Chloé et Sarah (team Darroze) avaient préparé des pommes de terre tagliatelles, accompagnées d’une bisque, d’une rouille et d’un tartare de langoustines. De quoi ravir les papilles du jury. Ce plat a valu au trio une qualification directe pour la semaine prochaine.

Les Bleus, quant à eux, n’ont pas su tirer leur épingle du jeu avec leurs pommes de terre roulées au lard. Il faut dire qu’entre Mathias et Charline, l’ambiance était électrique. La gagnante d’« Objectif Top Chef » a été mise à l’écart par son coéquipier, souhaitant à tout prix prendre le lead. Reléguée au rang de commis, la jeune amatrice de 19 ans avait pourtant de bonnes idées à partager. Elle avait notamment peur que le goût de l’huître prenne le dessus face à celui de la pomme de terre. Ce qui fut effectivement le cas. Dommage.

La « cacastrophe » d’Arnaud

Le chef espagnol Andoni Aduriz était l’invité de la seconde épreuve, placée sous le signe du trompe-l’œil. Ce cuisinier avant-gardiste est lui-même un spécialiste du genre. Dans son restaurant, il crée des assiettes qui ne paraissent pas comestibles : un dessert à l’allure de savon, un plat en forme de pierres… Les participants avaient donc deux heures pour s’adonner à cette technique originale et créer leur propre trompe-l’œil à l’apparence non comestible.

Au menu ? Des rillettes de maquereaux déguisées en chandelier (le plat de Mathias, coup de cœur du chef Aduriz), une tarte citron meringuée à l’apparence sablonneuse, un cigare cachant un crumble fumé au tabac, une bougie enrobée de chocolat blanc ou encore une focaccia travestie en éponge. Des créations toutes plus originales les unes que les autres. Mais la plus osée était incontestablement celle d’Arnaud. Le petit protégé de Michel Sarran avait choisi de présenter… une crotte, accompagnée de papier toilette ! On vous rassure, il s’agissait en réalité d’un crémeux au chocolat et de feuilles de lait. Mais l’apparence culottée (c’est le moins que l’on puisse dire) de son plat n’a visiblement pas séduit le chef-juge, qui a d’emblée éliminé sa création, sans même la goûter. « C’était presque trop évident. On n’a pas besoin d’arriver à cet extrême-là », a indiqué Andoni Aduriz. Un pari risqué, mais qui n’a pas payé.

Clap de fin pour Mathieu !

Candidat malheureux sur l’épreuve du trompe-l’œil, Arnaud (team Sarran) a dû affronter le Belge Mathieu (désigné par Philippe Etchebest), en dernière chance. Et malheureusement, après seulement trois semaines de compétition, notre compatriote fait déjà ses adieux à « Top Chef ». Le jeune cuisto de 22 ans n’a pas su faire le poids face à Arnaud. Avec sa « poire bien aimée », Mathieu avait pourtant livré « une belle assiette contemporaine », d’après le chef Pairet, mais peut-être trop « monotone ». Son mentor Philippe Etchebest s’est dit « triste » de le voir partir maintenant, soulignant son « insouciance » et sa « fraîcheur ». Le cuisinier bruxellois n’égalera donc pas le parcours de Mallory Gabsi, le demi-finaliste belge de la dernière saison.

La semaine prochaine…

Les onze participants toujours en course feront la rencontre de Brandon Dehan, élu pâtissier de l’année 2020 à seulement 26 ans. Ce jeune prodige de la cuisine leur demandera de réaliser un dessert à partir de produits de boulangerie (croissants, brioches, etc.) Et pour la seconde épreuve, le chef multi-étoilé Pierre Gagnaire, grand habitué de « Top Chef », arbitra un défi placé sous le signe du soufflé.

Football news:

Allegri vertelde Agnelli toen hij met pensioen: ontdoen van Ronaldo, hij belemmert de vooruitgang van het team en de club
Ibrahimovic werd geschorst voor 1 wedstrijd voor het beledigen van de scheidsrechter
In December besloot de coach dat een andere keeper zou spelen, niet ik. Liverpool zijn blij met me, maar we moeten iets bespreken
Rafinha Diaz: Bielsa is een veeleisende coach, maar dat is prima. Hij probeert erachter te komen hoe elke speler beter te maken
Ik speel al voor West Ham sinds ik een kind was, dus maak me niet wakker. Dit seizoen is gewoon een mooie droom
Real Madrid bevestigde dat Perez president van de club zal blijven tot 2025. Hij was de enige kandidaat in de verkiezing
Carlos Sainz: Real Madrid mist het killerinstinct van Ronaldo. Juventus had geluk met hem