Ils demandent également à la presse de respecter leur quiétude et leur droit à la vie privée, renvoyant à leur avocat John Maes pour toute question éventuelle. Trois suspects avaient un rendez-vous vendredi à 14h30 pour participer à un vol en hélicoptère au-dessus de Bruxelles depuis l'aéroport de Deurne, en province d'Anvers. Lorsque l'engin survolait le Palais de Justice, les passagers ont sorti des armes à feu, et forcé la pilote, âgée de 36 ans, à voler vers le quartier des femmes de la prison de Berkendael à Forest, où est détenue l'épouse du principal suspect, M.G.

Après avoir survolé pendant un temps la prison, l'hélicoptère n'a jamais pu atterrir et s'est finalement dirigé vers Hélécine, en Brabant wallon.

Le trio s'est alors enfui et la pilote s'est envolée vers l'aéroport de Melsbroek, sous la direction du soutien aérien de la police fédérale. A son arrivée, elle a été prise en charge par le service d'aide aux victimes.

Aucun détenu ne manquait à l'appel dans les prisons.

Trois suspects ont été placés dimanche sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction: M.G., 24 ans et originaire de Tongres, un jeune de 18 ans de Bilzen et un homme de 22 ans de Lanaken. Un quatrième individu, le père d'adoption de M.G., âgé de 50 ans, avait également été interpellé mais a été libéré sous conditions.

Ils sont poursuivis pour vol avec violence en bande avec l'utilisation d'arme, participation à une organisation criminelle, séquestration et tentative d'évasion. Le trio comparaîtra vendredi devant la la chambre du conseil d'Anvers, qui devra confirmer ou non leur arrestation.