"D'après les éléments en notre possession, il apparaît qu'un non policier a utilisé un gaz lacrymogène à la fin de la manifestation du dimanche 13 septembre, ce qui est inacceptable et complètement illégal", a communiqué le cabinet du bourgmestre.

Selon celui-ci, après avoir vu les images, une enquête administrative a été demandée directement au chef de Corps par le bourgmestre de Bruxelles.

Dans l'attente des résultats de cette enquête, le chef de corps a pris une mesure d'ordre: "le directeur des interventions sera écarté de sa fonction le temps de l'enquête".

Le cabinet du bourgmestre précise que "si ce comportement venait à être confirmé par l'enquête, il entraînerait immédiatement une enquête disciplinaire".

Selon le quotidien Le Soir, des images prises lors de la manifestation montrent qu'un homme se présentant comme photoreporter et suivant l'opération policière lors de la manifestation a utilisé du spray à l'encontre d'un manifestant plaqué au sol. Selon le quotidien, Pierre Vandersmissen "lui fait alors un geste de la main pour lui signaler d'arrêter".