Le président français vantait un plan d'investissement national de 1,8 milliards d'euros dans les technologies quantiques lorsqu'il a quelque peu dérapé: "Cette stratégie assume la part de risques et d'erreurs", commence-t-il, "Je le dis parce que ce qui va avec la défiance française c'est aussi cette espèce de traque incessante de l'erreur. C'est-à-dire nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs. Ce n'est pas comme ça qu'on fait face à la crise ou qu'on avance", se défend Emmanuel Macron.

"Nous avons besoin d'avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n'est pas encore perceptible et à se tromper pour pouvoir corriger le plus vite possible et s'améliorer. C'est ça qui fait une grande nation",  argumente le président français.

Cette sortie a provoqué un véritable tollé. De nombreux Français estiment les propos d'Emmanuel Macron totalement déplacés. L'analogie des Français à des procureurs a, semble-t-il, froissé les habitants de l'Hexagone qui ont réagi en masse sur les réseaux sociaux.