Débranché comptera 11 titres enregistrés en acoustique en 1997 et en 2002.

Que l'on s'entende, un nouvel album de Noir Désir ne signifie nullement que le groupe se reforme. On imagine d’ailleurs mal la chose vu la tournure des événements en 2010. Le guitariste Serge Teyssot-Gay avait claqué la porte avec fracas évoquant des “désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat, rajoutés au sentiment d’indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années”.

Par contre, rien n’empêche la maison de disques qui hébergeait le groupe bordelais de fouiller dans ses tiroirs pour exhumer quelques archives pour des fans toujours en quête de nouveautés. C’est ce que fait Universal en proposant Débranché disponible à partir du vendredi 24 janvier. Dans la belle pochette blanche figure soit un CD, soit un double vinyle regroupant deux sessions acoustiques données par Noir Désir voici deux décennies (ou presque).

© D.R.

La plus récente date de 2002. Dans le cadre de la tournée accompagnant la sortie de l’album Des visages des figures, Bertrand Cantat et les siens avaient donné un mini-concert acoustique lors de leur passage dans une radio italienne. Six des titres interprétés ce jour-là avaient déjà été rendus disponibles sur le site officiel du groupe en 2009: “Rien ne bouge”, “Le vent nous portera”, “Des visages des figures”, “Les écorchés”, “À l’envers à l’endroit” et “Song for JLP”. Ils accompagnaient deux inédits, eux aussi mis en ligne gratuitement : “Gagnants/Perdants” et “Le temps des cerises”. Sur Débranché, à paraître la semaine prochaine, s’ajoute un septième morceau : “L’homme pressé”.


La seconde session proposée n'est pas non plus inconnue des fans puiqu'il s'agit de quatre morceaux enregistrés en 1997 dans le cadre de la tournée qui accompagnait la sortie de l'album 666 667 Club. Noir Désir s’était produit lors d’un show télévisé en Argentine et avait interprété, toujours en acoustique, “Un jour en France”, “Fin de siècle”, “À l’envers à l’endroit” et “Song for JLP”. Tout cela circule depuis longtemps sous le manteau, rien de bien neuf pour les aficionados du quatuor bordelais. Tout juste de quoi, les faire patienter en attendant un éventuel retour discographique de Bertrand Cantat.

Pour ce qui est de la scène par contre, cela s'annonce plus compliqué que jamais pour le chanteur. après avoir mis fin prématurément à sa dernière tournée lors de son passage par l'Ancienne Bellgique le 10 juin 2018, il a connu un autre revers fin octobre dernier. Suite à de nouvelles pressions, le spectacle qu'il devait donner à Bordeaux en compagnie du romancier Caryl Ferey a été annulé.