Il semblerait que Neymar, qui prétend avoir été la cible de propos racistes de la part d'Alvaro Gonzalez, ne soit pas si clean que ça dans cette histoire. Selon des informations du média espagnol Cope, le Brésilien aurait lui-même été l'auteur de mauvaises paroles.

La radio ibérique affirme que le Brésilien de Paris s'en serait pris à Hiroki Sakai, le défenseur de l'OM en le traitant de ''Chinois de merde".

Sakai aurait averti le service communication du club marseillais qui a revisionné les images pour voir si les propos de Ney étaient entachés de racisme.


Au cours de cette même rencontre, Neymar a également eu un différend avec Alvaro Gonzalez. Ce dernier aurait, selon Neymar, insulté Neymar de "singe". Actuellement, la Ligue française n'a pas encore su prouver ses propos. Au Brésil, trois experts en lecture sur les lèvres ont confirmé qu'Alvaro Gonzalez avait bel et bien insulté Neymar de "singe".

Neymar est aussi accusé d’avoir eu, lui aussi, des propos racistes à l’encontre d’Alvaro Gonzalez. La vedette parisienne aurait lancé un “puto maricon” (NDLR: “putain de pédé”).