Belgium

Négociations fédérales: les préformateurs attendus au Palais à 17h

Les préformateurs Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau (SP.A) sont attendus au Palais royal à 17h pour rendre leur rapport au Roi.

Ce lundi matin, le SP.A a exprimé son refus de continuer à négocier la formation d’une nouvelle coalition fédérale avec le MR, qu’il a accusé de « ne pas souhaiter de solution » à la crise politique, a-t-on appris auprès du parti. Le parti socialiste flamand, réuni lundi matin en bureau, a convenu que le SP.A « ne souhaite pas continuer à travailler avec un parti qui ne veut pas de solution », a expliqué la direction du parti qui fournit l’un des deux préformateurs royaux, en la personne de son président, Conner Rousseau.

En attendant, les présidents des sept partis de l’éventuelle coalition Vivaldi se sont retrouvés lundi pour reprendre les négociations interrompues la veille. La réunion s’est déroulée dans un climat de grande tension. Les présidents de parti qui sont arrivés à midi n’ont pas fait de commentaire. « La situation est suffisamment compliquée », a dit le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet.

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a provoqué dimanche des crispations entre les négociateurs, qui ont interrompu les discussions en séance plénière et fait appel à la Première ministre Sophie Wilmès pour rejoindre l’équipe des libéraux francophones. La déclaration du SP.A a toutefois semé un doute sur la possibilité de mener à bien les négociations en cours à sept.

En fin de matinée, le MR indiquait dans un communiqué « sa volonté absolue de travailler pour arriver d’ici au 1er octobre à un accord sur la formation d’un gouvernement de plein exercice bénéficiant d’une forte majorité parlementaire dans l’intérêt du pays. » « Pour nous il n’y a pas d’autre solution que la Vivaldi », a déclaré le ministre wallon Jean-Luc Crucke à la sortie du bureau élargi devant la presse.

Par Belga et La rédaction

Les préformateurs Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau (SP.A) sont attendus au Palais royal à 17h pour rendre leur rapport au Roi.

Ce lundi matin, le SP.A a exprimé son refus de continuer à négocier la formation d’une nouvelle coalition fédérale avec le MR, qu’il a accusé de « ne pas souhaiter de solution » à la crise politique, a-t-on appris auprès du parti. Le parti socialiste flamand, réuni lundi matin en bureau, a convenu que le SP.A « ne souhaite pas continuer à travailler avec un parti qui ne veut pas de solution », a expliqué la direction du parti qui fournit l’un des deux préformateurs royaux, en la personne de son président, Conner Rousseau.

En attendant, les présidents des sept partis de l’éventuelle coalition Vivaldi se sont retrouvés lundi pour reprendre les négociations interrompues la veille. La réunion s’est déroulée dans un climat de grande tension. Les présidents de parti qui sont arrivés à midi n’ont pas fait de commentaire. « La situation est suffisamment compliquée », a dit le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet.

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a provoqué dimanche des crispations entre les négociateurs, qui ont interrompu les discussions en séance plénière et fait appel à la Première ministre Sophie Wilmès pour rejoindre l’équipe des libéraux francophones. La déclaration du SP.A a toutefois semé un doute sur la possibilité de mener à bien les négociations en cours à sept.

En fin de matinée, le MR indiquait dans un communiqué « sa volonté absolue de travailler pour arriver d’ici au 1er octobre à un accord sur la formation d’un gouvernement de plein exercice bénéficiant d’une forte majorité parlementaire dans l’intérêt du pays. » « Pour nous il n’y a pas d’autre solution que la Vivaldi », a déclaré le ministre wallon Jean-Luc Crucke à la sortie du bureau élargi devant la presse.

Football news:

Paulo dybala: Ik heb Federer altijd bewonderd, ik probeer zijn wedstrijden niet te missen
Barcelona zal een journalist aanklagen voor het afleggen van racistische verklaringen over Barcelona is van plan de Spaanse editie van ABC en zijn journalist Salvador Sostres aan te klagen, meldt Mundo Deportivo. De reden hiervoor was de column van Sostra met een overzicht van de wedstrijd Barcelona met Ferencvaros (5:1) in de Champions League. Over het spel gesproken, de halfback Ansumane Fathi, een journalist schreef het volgende: Er is iets aan de loopstijl van Ansu dat lijkt op een Gazelle, iets gelijkaardigs aan de jonge zwarte mantero (het Spaanse woord voor een straatverkoper van illegale goederen - Showsport) dat je zou kunnen zien lopen langs Paseo De Gracia Avenue, schreeuwen Water, water!als de politie nadert. Wild zicht in het centrum van de stad. Nu gebeurt dit niet meer, want voor Ada Colau (burgemeester van Barcelona - Showsport) zijn de criminelen de politie, niet de mantero, die niet langer weg hoeven te lopen
Frank Lampard: Mendy is onze Nummer één, maar iedereen heeft het recht om zijn superioriteit in de competitie te bewijzen
Ex-hoofd van Loco Naumov:we moeten Red bull verslaan in de tweede etappe en gaan van de derde plaats in de playoffs Europa League
CSKA begint in de Europa League. Wolfsberg Verslaan?
Arteta op het niet opnemen van Ozil in Arsenal ' s Premier League bod: ik kon geen beter spel uit Hem te krijgen
Ex-FIFA-Inspecteur Bartfeld op Loko Red Bull ' s 2de doelpunt: de scheidsrechter maakte een fout. Er was een directe trap tegen de benen, ging de ontwikkeling van de aanval