Belgium

Mort de l’acteur Sean Connery, «meilleur James Bond de tous les temps»: retour sur sa carrière exceptionnelle

« Sir Sean » est mort dans la nuit, dans son sommeil, entouré de sa famille, à Nassau, aux Bahamas. Il n’était « pas bien depuis un certain temps », a déclaré son fils Jason Connery à la BBC.

L’acteur avait une maison aux Bahamas, où il avait tourné un des épisodes de James Bond, « Opération tonnerre », en 1965.

Ses obsèques seront privées, a annoncé sa famille, qui prévoit un service commémoratif « une fois que le virus aura pris fin ».

Sean Connery a connu une longue carrière couronnée de nombreux prix dont un Oscar, deux Bafta et trois Golden Globes.

« Il a défini une ère et un style », a déclaré dans un communiqué le Britannique Daniel Craig, interprète du personnage inventé par l’écrivain Ian Fleming dont le prochain volet des aventures, « Mourir peut attendre », doit sortir en avril 2021.

« Où qu’il soit j’espère qu’il y a un club de golf », a ajouté l’acteur de 52 ans, dans un clin d’oeil à l’une des passions de l’Ecossais.

Selon les proches de Roger Moore, qui s’était lui aussi glissé dans le costume du célèbre agent secret, « Roger a toujours soutenu que Sean était le meilleur James Bond de tous les temps », ont-ils écrit sur le compte Twitter de l’acteur décédé en 2017.

George Lazenby, qui a joué 007 dans « Au service de Sa Majesté », a dit de son côté que son prédécesseur l’avait « inspiré » mais avait aussi « capturé une époque, les années soixante ».

Né dans la pauvreté

Sean Connery est né le 25 août 1930 dans la pauvreté en banlieue d’Edimbourg en Ecosse. Il avait quitté l’école tôt et s’était engagé à 16 ans dans la Marine.

Rendu à la vie civile au bout de trois ans après un ulcère, il avait enchaîné les petits boulots : maître-nageur, maçon, routier mais aussi livreur de charbon, garde du corps et polisseur de cercueil.

Il s’était aussi lancé dans le culturisme, terminant troisième au concours de Mister Univers 1950, avant d’embrasser la carrière d’acteur.

Endossant pour la première fois le rôle de 007 dans « Dr No » en 1962, ce brun charismatique et séducteur a incarné à six reprises (sans compter le non-officiel « Jamais plus jamais ») l’agent secret.

« Il était et restera toujours dans les mémoires comme le James Bond original dont l’entrée indélébile dans l’histoire du cinéma a débuté quand il a prononcé ces mots inoubliables – + Mon nom est Bond… James Bond + », lui ont rendu hommage les producteurs de la saga Michael Wilson et Barbara Broccoli.

« Il est sans aucun doute largement responsable du succès de la série de films », ont-ils déclaré dans un communiqué.

Pour l’indépendance de l’Ecosse

Sean Connery a gagné un Oscar avec « Les Incorruptibles » (1987) et interprété de plus en plus des rôles de père spirituel, dans « Highlander » (1985), « Le nom de la rose » (1986) ou « Indiana Jones et la dernière croisade » (1989).

Bien qu’à la retraite depuis 2003, il était resté immensément populaire.

« J’ai grandi en idolâtrant #SeanConnery », a écrit l’acteur Hugh Jackman sur Twitter, le qualifiant de « légende ».

Son combat pour l’indépendance de son Ecosse natale a fait lever quelques sourcils et aurait retardé jusqu’en juillet 2000 son anoblissement par la reine Elizabeth II.

En Ecosse, les hommages à l’enfant du pays se sont multipliés, l’ex Premier ministre écossais Alex Salmond le qualifiant de « plus génial écossais au monde ».

« C’était une légende internationale mais d’abord et avant tout un écossais patriotique et fier », a souligné sur Twitter l’actuelle cheffe du gouvernement écossais, Nicola Sturgeon.

A Edimbourg, Hamish MacMillian, étudiant, se souvient de l’avoir vu dans « Dr No » : « J’ai regardé ça avec mon père quand j’avais dix ans et je m’en souviens. C’était un homme très charmant, tout à fait l’homme britannique typique ».

Pour Mara Strange, également interviewée par l’AFP, l’acteur était une « icône », un « modèle pour les Ecossais ».

Sean Connery s’était marié une première fois avec une actrice australienne, Diane Cilento, avec laquelle il a eu un fils, Jason, né en 1963. Il avait épousé en secondes noces la portraitiste française Micheline Roquebrune en 1975.

Pour l’ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob, « Sean Connery avait toutes les qualités britanniques : le flegme, l’humour, le contrôle, le golf, l’understatement, plus, par sa femme, toutes les qualités françaises : amour de l’art, l’esprit, l’oeil narquois, l’allure + une présence internationale. Quel acteur ! Quelle belle vie ! », s’est-il exclamé sur Twitter.

Sean Connery est associé à l’espion britannique James Bond qu’il a incarné à six reprises mais il laisse derrière lui une soixantaine de films.

— 1956: «Les criminels de Londres» de Montgomery Tully.

— 1957: «Au bord du volcan», de Terence Young avec Martine Carol.

— 1957: «Train d’enfer», de Cy Enfield.

— 1957: «Je pleure mon amour» de Lewis Allen avec Lana Turner.

— 1959: «Darby O’Gill et les farfadets» de Robert Stevenson.

— 1959: «La plus grande aventure de Tarzan» de John Guillermin.

— 1961: «L’enquête mystérieuse» de John Lemont.

— 1961: «Deux des commandos» de Cyril Frankel.

— 1962: «James Bond contre docteur No» de Terence young avec ursula Andress.

— 1962: «Le jour le plus long» de Ken Annakin, Andrew Morton et Bernhard Wicky avec John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda.

— 1963: «Bons baisers de Russie» de Terence Young.

— 1964: «La femme de paille» de Basil Dearden avec Gina Lollobrigida.

— 1964: «Pas de printemps pour Marnie» d’Alfred Hitchcock avec Tippi Hedren.

— 1964: «Goldfinger» de Guy Hamilton avec Honor Blackman.

— 1965: «La colline des hommes perdus» de Sidney Lumet.

— 1965: «Opération tonnerre» de Terence Young avec Claudine Auger.

— 1966: «L’homme à la tête félée», d’Irvin Kershner avec Joanne Woodward et Jean Seberg.

— 1967: «On ne vit que deux fois» de Lewis Gilbert avec Donald Pleasence.

— 1968: «Shalako» d’Edward Dmytryk avec Brigitte Bardot.

— 1969: «Traître sur commande» de Martin Ritt.

— 1969: «La tente rouge» de Mikhail Kalatosov avec Peter Finch et Claudia Cardinale.

— 1971: «Les diamants sont éternels» de Guy Hamilton avec Jill St John.

— 1971: «Le gang Anderson» de Sidney Lumet.

— 1972: «The Offence» de Sidney Lumet.

— 1973: «Zardoz» de John Boorman avec Charlotte Rampling.

— 1974: «Un homme voit rouge» de Casper Wrede.

— 1974: «Le crime de l’Orient Express» de Sidney Lumet avec Albert Finney, Ingrid Bergman, Lauren Bacall.

— 1975: «L’Homme qui voulut être roi» de John Huston avec Michael Caine.

— 1975: «Le lion et le vent» de John Milius avec Candice Bergen.

— 1976: «La rose et la flèche» de Richard Lester avec Audrey Hepburn et Robert Shaw.

— 1977: «Un pont trop loin» de Richard Attenborough avec Dirk Bogarde, Michael Caine et Robert Redford.

— 1978: «La grande attaque du train d’or» de Michael Crichton avec Donald Sutherland et Lesley Anne Down.

— 1979: «Météor» de Ronald Neame avec Natalie Wood et Karl Malden.

— 1981: «Bandits...bandits!» de Terry Gilliam avec John Cleese.

— 1982: «Meurtres en direct» de Richard Brooks avec Robert Conrad.

— 1982: «Cinq jours ce printemps-là» de Fred Zinneman avec Lambert Wilson.

— 1983: «Jamais plus jamais» d’Irvin Kershner avec Kim Basinger et Barbara Carrera.

— 1984: «Sword of the valiant» de Stephen Weeks.

— 1985: «Highlander» de Russell Mulcahy avec Christophe Lambert.

— 1986: «Le nom de la rose» de Jean-Jacques Annaud avec Christian Slater et Michael Lonsdale.

— 1987: «Les Incorruptibles» de Brian de Palma avec Kevin Costner et Robert de Niro.

— 1988: «Presidio» de Peter Hyams avec Meg Ryan et Mark Harmon.

— 1989: «Indiana Jones et la dernière croisade» de Steven Spielberg avec Harrison Ford.

— 1989: «Family business» de Sidney Lumet avec Dustin Hoffman et Matthew Broderick.

— 1990: «A la poursuite d’Octobre rouge» de John McTiernan avec Alec Baldwin et Scott Glenn.

— 1990: «La maison Russie» de Fred Schepisi avec Michelle Pfeiffer et Roy Scheider.

— 1991: «Highlander, le retour» de Russell Mulcahy avec Christophe Lambert.

— 1991: «Robin des bois, prince des voleurs» de Kevin Reynolds avec Kevin Costner et Morgan Freeman.

— 1992: «Medecine man» de John McTiernan.

— 1993: «Soleil levant» de Philip Kaufman avec Hervey Keitel et Wesley Snipes.

— 1994: «Un anglais sous les tropiques» de Bruce Beresford.

— 1994: «Lancelot» de Jerry Zucker avec Richard Gere et Julia Ormond.

— 1995: «Rock» de Michael Bay avec Nicholas Cage et Ed Harris.

— 1998: «Chapeau melon et bottes de cuir» de Jeremiah Chechik avec Ralph Fiennes et Uma Thurman.

— 1999: «Haute voltige» de Jon Amiel avec Catehrine Zeta-Jones.

— 1999: «La carte du coeur» de Willard Carroll avec Gena Rowlands et Dennis Quaid.

— 2000: «A la rencontre de Forrester» de Gus van Sant.

— 2003: «La ligue des gentlemen extraordinaires» de Stephen Norrington.

Football news:

Van Dijk-beste centrale verdediger van 2020, Trent-right, Robertson-left (ESPN)
Massimiliano Allegri: Ronaldo is een topspeler in termen van mentaliteit. Hij heeft elk jaar een nieuw doel.Voormalig Juventus hoofdcoach Massimiliano Allegri deelde zijn mening over striker Cristiano Ronaldo. Ik had veel sterke spelers, sterk qua mentaliteit. Bijvoorbeeld verdedigers Chiellini en Nesta, middenvelders Gattuso en Seedorf en forwards Ibrahimovic en Ronaldo. Ronaldo is qua mentaliteit een topspeler. In dit opzicht is het anders dan de andere. Hij won vijf gouden ballen, vijf overwinningen in de Champions League, één won de Euro Met Portugal. Het is moeilijk, en hij draagt altijd bij. Elk jaar heeft hij een nieuw doel zei Allegri
Borussia Dortmund presenteerde een collectie met Spongebob als onderdeel van een deal met Nickelodeon
Woodward zei dat het team veel werk te doen heeft om trofeeën te winnen. Wij begrijpen dat er nog veel werk aan de winkel is om de stabiliteit te bereiken die nodig is om trofeeën te winnen. In April heb ik gezegd dat we ons blijven inzetten voor versterking van het team, maar we zijn gedisciplineerd in de uitgaven tijdens de pandemie. Ik denk dat wij dit hebben bereikt dankzij de versterkingen die wij in de zomer hebben gemaakt. Onze totale netto-uitgaven sinds de zomer van 2019 zijn meer dan 200 miljoen euro - meer dan enige andere grote Europese club in deze periode. Wij zullen Ole blijven steunen met een geplande langetermijnaanpak voor werving die gericht is op de Zomertransportramen, aldus Woodward
Neuer-best goalie in 2020, Alisson-2nd, Oblak-3rd (ESPN)
Liverpool is geïnteresseerd in de 21-jarige Leipzig verdediger Konate.Liverpool is vastbesloten om zijn defensieve lijn te versterken. Volgens Bild-journalist Christian Falk zijn Merseysiders geïnteresseerd in de verdediger van RB Leipzig Ibrahima Kenate. De Rods hebben ook een belang in DAIO Upamecano, die door Leipzig wordt gewaardeerd op 40 miljoen euro. De 21-jarige Konate, wiens contract afloopt in 2023, heeft vier wedstrijden gespeeld in de Bundesliga. De statistieken van de Fransman zijn er
Ik wacht op Golovin. Maar misschien is het beter om nog een week of twee te wachten Monaco manager Niko Kovac heeft gesproken over de terugkeer van middenvelder Alexander Golovin na een blessure. Wanneer denk je dat Alexander Golovin terug zal keren naar het veld? Alexander is op de goede weg. Ik sprak onlangs met de medische staf en ze adviseerden me hem niet terug te jagen omdat de verwonding ernstiger was dan aanvankelijk dacht. Hoe dan ook, ik wacht op hem omdat hij een geweldige speler is. Maar we hebben tot nu toe goede resultaten, dus het is misschien beter om nog een week of twee te wachten om het risico te vermijden zei de coach