Le verdict de cette décision était très attendu.

Ouf de soulagement pour Manchester City ! Le TAS a confirmé que le club jouerait bien la C1 l'an prochain et a levé toutes les sanctions sportives possibles contre les Anglais. Finalement, le club de Kevin De Bruyne n'écopera pas d'une amende de 30 millions d'euros mais de "seulement" 10. Hier, nous vous expliquions en partie les différents enjeux de cette décision. Le TAS a réagi après la décision: "Manchester City n'a pas déguisé ses contrats de sponsoring mais a échoué à coopérer avec l'UEFA"

Vendredi dernier, le TAS avait indiqué qu’il allait annoncer ce lundi 13 juillet (vers 10h30) sa décision concernant la procédure d’arbitrage entre Manchester City et l’UEFA. Il a tenu parole. Avant l'annonce officielle, les Citizens risquaient de de ne plus participer aux compétitions de clubs de l'UEFA au cours des deux prochaines saisons (c'est-à-dire les saisons 2020/21 et 2021/22) et de payer une amende de 30 millions d'euros. Il s'agit d'une sacrée désillusion pour le fair-play financier et une victoire retentissante pour Manchester City. Bonne nouvelle en revanche pour KDB, l’idylle entre le Diable rouge et les Skyblues devrait perdurer encore quelques années. 

Mancester City a déjà réagi à la suite de cette décision: "Alors que Manchester City et ses conseillers juridiques n'ont pas encore examiné la décision complète du Tribunal arbitral du sport (TAS), le Club se félicite des implications de la décision d'aujourd'hui grâce à l'ensemble des preuves qu'il a pu présenter. Le Club tient à remercier les membres du panel pour leur diligence et la régularité de la procédure qu'ils ont effectuée."