Les deux athlètes ont signé les meilleures performances mondiales de l'année.

Double championne du monde du 5.000 mètres, Obiri a signé le temps de 8:20.68, améliorant de près de deux secondes son meilleur temps de la saison. Elle a devancé ses compatriotes Agnes Tirop (8:22.92) et Beatrice Chepkoech (8:22.92).

Quelques minutes auparavant, Faith Kipyegon, championne olympique en titre du 1.500 mètres, a elle aussi signé le meilleur temps de la saison grâce à un nouveau record personnel en 1:57.68. Elle s'est imposée devant l'Espagnole Esther Guerrero (1:59.22) et la Britannique Adelle Tracey (1:59.87).

Sur 100 mètres, la championne olympique jamaïcaine Elaine Thompson-Herah s'est imposée dans un temps de 10.87. Elle a largement dominé l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou et l'Américaine Kayla White