Les biens incriminés concernent plusieurs appartements de luxe situés dans les quartiers chics de Knightsbridge et Chelsea. Cet investissement vient s'ajouter à l'achat d'une autre propriété à Knightsbridge, d'une valeur de 350 millions d'euros. Un achat qui fait d'ailleurs l'objet d'une enquête pénale au sein du Vatican depuis l'an dernier.

Selon le journal, les appartements ont été achetés par l'intermédiaire de sociétés enregistrées dans l'île anglo-normande de Jersey. De telles pratiques ne sont peut-être pas illégales mais vont à l'encontre des enseignements du pape François qui veut être à la tête d'une Église des pauvres et qui dénonce régulièrement la cupidité et le capitalisme sauvage.

Le cardinal Becciu, un des prélats les plus en vue du Vatican, a annoncé jeudi soir sa brusque démission. Il occupait jusqu'alors la fonction de préfet de la Congrégation pour les causes des saints. L'ecclésiastique a expliqué vendredi lors d'une conférence de presse que le pape l'avait démis de ses fonctions après l'avoir accusé d'avoir utilisé de l'argent du Vatican pour aider ses frères et sœurs. L'une des principales accusations à l'encontre du cardinal Becciu concerne le transfert d'une somme de 100.000 euros en provenance du Denier de Saint-Pierre à une organisation caritative dirigée par son frère en Sardaigne.

Le cardinal Becciu se défend toutefois de toute malversation et explique que le pape a été mal informé. Le Vatican n'a pas voulu réagir à ces nouvelles informations.