La Finlande a levé lundi les restrictions de voyage concernant une vingtaine de pays européens, imposées pour contenir la pandémie de coronavirus, a indiqué le gouvernement.

Ses ressortissants sont ainsi à nouveau autorisés à voyager vers la Belgique, mais aussi l'Autriche, la Grèce ou encore l'Italie. La Finlande est, elle, estampillée "zone rouge" par les Affaires étrangères belges, ce qui signifie que les voyages vers le pays nordique sont interdits et qu'un retour en Belgique depuis la Finlande implique une mise en quarantaine. Le gouvernement finlandais se base sur la situation épidémiologique des autres pays européens pour lever ou imposer des restrictions de voyage. Le nombre de nouvelles contaminations est ainsi limité à maximum huit par 100.000 habitants au cours des deux dernières semaines. La Belgique comptait en moyenne 90,3 nouveaux cas détectés chaque jour au cours de la période du 3 au 9 juillet (contre 88 la semaine précédente).

À l'inverse, la Finlande a élargi ses restrictions de voyage concernant l'Espagne, le Portugal, la Pologne, la France, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suède, etc. face à la recrudescence de la Covid-19 dans ces pays. Toutefois, les ressortissants des pays avec lesquels les frontières restent fermées sont autorisés à transiter par les aéroports finlandais. En outre, les membres de la famille des ressortissants finlandais pourront entrer en Finlande.

Enfin, les voyages d'affaires vers l'Australie, l'Algérie, la Géorgie, le Rwanda, la Thaïlande, l'Uruguay et le Japon notamment sont autorisés sous certaines conditions.

La Finlande réévaluera ses listes toutes les deux semaines.

Le pays a enregistré moins de 10 nouvelles contaminations quotidiennes par le coronavirus durant la semaine écoulée.