Suivi par 1,3 million de personnes sur Twitter, Mahathir Mohamad, l'ancien Premier ministre de Malaisie, est revenu dans une série de tweets sur les événements ayant eu lieu ce jeudi en France.

L'homme a commencé par commenter la mort de Samuel Paty, professeur décapité pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. "Le meurtre n'est pas un acte que j'approuverais en tant que musulman. Mais si je crois en la liberté d'expression, je ne pense pas que cela inclue le fait d'insulter d'autres personnes", écrit-il.

A la fin de sa tirade, où il expose ses idées sur la façon de s'habiller des femmes en Europe, Mahathir Mohamad s'en prend à Emmanuel Macron. "Macron ne montre pas qu'il est civilisé. Il est très primitif lorsqu'il blâme la religion de l'Islam et les musulmans pour le meurtre du professeur", peut-on lire.

Selon lui, les Français ont tué des millions de personnes par le passé, dont beaucoup de musulmans, ce qui justifie la colère de ces derniers. "Les musulmans ont le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé", déclare-t-il. Avant de poursuivre : "puisque vous avez blâmé tous les musulmans et la religion des musulmans pour ce qui a été fait par une personne en colère, les musulmans ont le droit de punir les Français. Le boycott ne peut pas compenser les torts commis par les Français pendant toutes ces années."


Des propos graves, dans un climat déjà très tendu en France.