"Breaking news. Un CRS m’a dit qu’ils ont reçu l’information. Reconfinement de la France entière, 28 octobre ", avait-elle ainsi publié en story de son compte Instagram, il y a quelques jours, depuis son bain. Une information qui, forcément, n'a pas été prise au sérieux par son million d'abonnés, plutôt habitués à suivre ses clichés en bikini.

Cette ancienne candidate des Anges de la téléréalité, qui avait fait polémique au début de la crise sanitaire en craquant complètement lorsqu'elle était bloquée en Tunisie ("Après le corona, vous reprendrez votre petite vie de merde", "ce pays est une dictature") et avait du coup perdu plusieurs contrats d'influenceuse, aurait-elle voulu redorer son blason? Kim Glow, au son de la Marseillaise et sur un ton présidentiel, s'est en tout cas vantée d'avoir prédit les annonces du gouvernement Macron. "Mes chers compatriotes. Samedi 24 octobre, je vous ai annoncé officiellement, avant même le gouvernement, le reconfinement de la France entière ! Ne doutez plus jamais de moi !", a-t-elle ainsi écrit sur Instagram. Bref, après Afida Turner et Jean-Marie Bigard, au tour de Kim Glow d'annoncer son ambition de succéder à Emmanuel Macron. "J'ai pris la décision de me présenter aux prochaines élections présidentielles de 2022", glisse-t-elle avec le hashtag #kimglowpresidente

SMIC, permis à points, sans-abris: demandez le programme de sa campagne

La jeune femme a même poussé le bouchon plus loin en présentant déjà son programme pour les présidentielles 2022. "Mes chers compatriotes, bonjour! J'ai appris que vous étiez étonné de voir que j'avais raison sur la date du reconfinement que je vous ai annoncé. Toutes les infos que je vous ai dites étaient vraies! Comment avez-vous pu douter de moi? J'ai même d'autres informations. Les écoles primaires resteront ouvertes, les collègues ce n'est pas sur mais les lycées et universités vont fermer." Après cette introduction, elle se lance dans sa "super campagne" à proposer. "Si je suis présidente, je veux que le SMIC remonte à 2000 euros pour tout le monde, c'est fini 1200 euros. Ensuite, je veux que tous les sans-abris aient un logement sans exception, je ne veux plus de sans-abris en France. Des immeubles gigantesques consacrés uniquement pour eux!" Mais ce n'est pas tout: "Je veux aussi retirer le permis à points et repasser comme avant au permis où quand tu as une infraction, tu payes une amende mais tu gardes toujours tes points. Et pour le reste, je vous laisserai le découvrir car j'ai une campagne extraordinaire!" 

Les internautes hésitent entre "rire, pleurer ou ne confiner que Kim Glow" face aux bêtises de celle qui, juste après cette story retourne à ses occupations habituelles hors de la réalité: piscine, poses sexy en bikini et promotion de produits beauté. Sans oublier de sabrer le champagne suite au fait qu'elle avait, selon elle, raison sur toute la ligne.