Sur les réseaux sociaux, il existe une approche variée de l’érotisme, de la sexualité, de la sensualité, du fonctionnement des corps et des pratiques. 

Fun, sexy, féministe, différents : ces comptes qui ont des dizaines de milliers d’abonnés sont intéressants à explorer. Bien loin des clichés du porno, ils aident aussi à ne pas culpabiliser, à replacer la sexualité dans le quotidien, à mieux comprendre les relations entre partenaires, et surtout à apprendre pas mal de choses finalement, et à rire... et parfois à rougir aussi : que du bon!

@tasjoui

C’est le plus connu des comptes Instagram qui questionne la sexualité. Dora Moutot se fait le relais de questionnements, de colères, de découvertes pour mieux se connaître sexuellement. Cela part dans tous les sens et c’est tant mieux !

@jouissance.club

Sous-titré “Sex tips for creative lovers”, il propose des dessins qui donnent des idées pour pimenter sa vie sexuelle et des phrases qui soulèvent des questions que chacun.e peut se poser. Avec des réponses descriptives et explicites ou sous forme de liens vers des TedX, des vidéos Youtube. Une mine d'infos sexo, sans tabou du tout, c'est rare.


@mercibeaucul_

Lancé l’an dernier par deux jeunes filles, ce compte Instagram est fait pour que les internautes s’expriment. Mais il donne aussi de quoi être créatif et inspiré avec des photos de corps en tous genres, des dessins, des images érotiques qui rallument les esprits !


@_washingdishes

Des corps, des seins, des pénis, des fesses, des situations, des rencontres, de l’art… en photos, en vidéos.


@petitesluxures

Des petits croquis expressifs avec des noms qui libèrent l’imagination comme “Chatte sur un toi brûlant” !


@mydearvagina

Une web designer met sa créativité géniale au service de la représentation du vagin et du clitoris. Une “Ode à l’amour du corps de la femme, assumé et célébré par les mises en scènes créatives.” C’est beau, drôle et ça met en confiance.


@tubandes

Le pendant masculin du compte précédent lancé par Guillaume, 25 ans, qui l’a sous-titré “Débattons Sexisme ? Stéréotype ? Injonction ?”