La branche belge du géant américain Google vient de lancer en Belgique un nouvel outil gratuit de recherche d’emploi. Les recherches d’emploi au départ du moteur Google Search seront désormais renvoyées vers une page spécifique permettant d’affiner les résultats en tenant compte de la localisation ou des horaires souhaités. Pour Thierry Geerts, le patron de Google Belgique, ce nouvel outil s’inscrit dans la démarche entreprise par l’entreprise en vue d’accélérer la digitalisation de l’économie belge, tant au niveau des entreprises qu’à celui des citoyens. “Nous avons déjà formé quelque 110 000 personnes aux techniques numériques, dans nos ateliers itinérants ou dans nos centres de formation”, a-t-il expliqué au cours d’une conférence de presse en ligne.

Le projet, mis sur pied avec la collaboration des organismes publics régionaux dédiés à l’emploi, Actiris, Forem et VDAB, est en service et sera élargi à l’ensemble du territoire dans les semaines à venir. “Nous reprenons toutes les offres d’emplois disponibles et nous les traitons sur base de mots-clés pour les mettre en adéquation avec les demandes, mais notre outil permet aussi aux entreprises de mieux libeller leurs offres”, explique encore Thierry Geerts. Théoriquement, l’outil ne met pas en avant une entreprise au détriment d’une autre, assure-t-il. On est ici dans le cadre d’un service gratuit, et une fois une référence trouvée, le chercheur d’emploi passe directement sur le site d’où émane l’offre. Les représentants des différents services publics ont salué le projet qui correspond à une demande, spécialement en période de crise.

© Google

“Je songe aux jeunes, qui sont les premières victimes en matière d’emploi dans cette crise sanitaire”, explique Caroline Mancel, directrice générale d’Actiris. “C’est précisément cette génération née avec un smartphone dans les mains, qui bénéficiera de cet outil correspondant à leurs habitudes”. L’outil développé par “le” spécialiste historique de la recherche en ligne devrait offrir une pertinence et une visibilité bien plus grandes que les sites des services publics et rendre ces derniers plus efficaces.