logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Belgium

Formation fédérale: Maggie De Block «étonnée» des 14 jours supplémentaires accordés aux informateurs

« Le rythme des réunions n’est pas très élevé (…) Cela va très lentement », a regretté jeudi la ministre libérale dans l’émission « Villa Politica » de la VRT.

Les conclusions du duo Coens-Bouchez sont attendues « au plus tard le 28 janvier », avait communiqué le Palais lundi, avec un rapport intermédiaire le 20 (lundi prochain). Il s’agit d’examiner pour la énième fois la faisabilité d’un gouvernement fédéral qui rassemblerait la N-VA et le PS, à la suite de la soudaine ouverture que le président des nationalistes flamands avait semblé exprimer durant le week-end.

Maggie De Block se dit « étonnée » par la prolongation de la mission des informateurs, au vu du tempo de travail pas très soutenu, selon elle. Par ailleurs, on peut voir qu’il y a de la friture sur la ligne entre les deux informateurs, avec le CD&V qui continue d’insister sur la présence de la N-VA dans le futur gouvernement tandis que george-Louis Bouchez semblerait vouloir opter pour une « Vivaldi », estime Maggie De Block.

« Si le Roi a confiance en ces informateurs, qui suis-je donc pour dire que je n’en ai pas », ajoute-t-elle cependant. « Mais cela va très lentement, et ce pays a besoin d’un gouvernement ».

La ministre a également réagi brièvement aux accusations de la N-VA vis-à-vis de sa présidente de parti, Gwendolyn Rutten, sur le fait que celle-ci ne « décrocherait plus son téléphone » aux appels des nationalistes flamands. « C’est encore une de ces histoires pour l’accuser. Cela devient vraiment fou, ces piques personnelles », a tranché Maggie De Block.

Themes
ICO