Selon les experts, laisser le virus circuler pourrait "conduire à un nouveau lockdown généralisé". Dans ce billet, les experts avertissent que la lutte contre le coronavirus est loin d'être gagnée. Selon les scientifiques, le rebond de ces deux dernières semaines est probablement dû, entre autres, à une baisse de la motivation à respecter les mesures et aux retours de vacances. Par ailleurs, ils expliquent que l'augmentation des chiffres n'est pas uniquement liée au fait que davantage de tests sont effectués: "Le nombre d'infections augmente relativement plus vite que le nombre de tests".

"Alors que les chiffres augmentent de manière exponentielle, il est impossible de continuer à étendre indéfiniment les lignes de défense", alertent les spécialistes. "Aujourd'hui, nous constatons que les soins de première ligne sont à leur capacité maximale."

C'est pourquoi il est très important pour les signataires de réduire la circulation du virus, en considérant où resserrer les mesures et combien de temps les maintenir, plutôt que de les relâcher. Selon eux, les responsables politiques doivent élaborer un cadre motivant "pour limiter le nombre de contacts individuels proches, en fonction des priorités sociétales".

Ils réclament un objectif clair, qui ne soit pas seulement de stabiliser temporairement la courbe, cela conduisant à une relaxation trop rapide des mesures. Ils proposent notamment de maintenir le taux de reproduction (Rt) à 0,8. "Nous devons donc apprendre à vivre avec des mesures soutenables qui gardent le virus sous contrôle", concluent les scientifiques.