Les déplacements pour faire de l'exercice physique seront possibles pour "une heure maximum" et dans "un rayon d'un kilomètre du domicile", a affirmé jeudi Jean Castex, en précisant que pour aller travailler des "attestations permanentes" seraient mises en place.

Comme pendant le confinement du printemps, "vous ne pourrez quitter votre domicile que pour certaines raisons et munis d'une attestation", a affirmé le Premier ministre, en détaillant les motifs recevables: faire ses courses alimentaires, aller travailler, aller chez le médecin ou à la pharmacie...

Les déplacements pour "motifs familiaux impérieux", l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la convocation devant un tribunal seront possibles, comme au printemps, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

En revanche les sorties "pour faire de l'activité physique" (prendre l'air, promener son chien...) "ne pourront pas dépasser une heure" ou se faire "au-delà d'un rayon d'un kilomètre du domicile", a-t-il ajouté.

Afin de "faciliter" la vie quotidienne, "deux attestations permanentes pourront également être délivrées", l'une par l'employeur "pour les déplacements entre le domicile et le travail" et l'autre "par l'établissement scolaire" pour les déplacements domicile-école des enfants, a-t-il précisé.

Par ailleurs il ne sera pas possible "de voyager au sein du territoire national, y compris d'une résidence principale vers une résidence secondaire", a ajouté le Premier ministre, en précisant qu'"une amende forfaitaire de 135 euros sera appliquée en cas de non respect du confinement".

Par ailleurs en Outre-mer, le reconfinement ne sera appliqué qu'en Martinique, territoire où l'épidémie est en forte augmentation, a indiqué le Premier ministre.