C’était devenu un secret de polichinelle depuis quelques mois déjà mais Axel Hervelle a officiellement mis un terme à sa belle et longue carrière de joueur lundi soir via un message sur les réseaux sociaux. "Il est temps pour moi d’admettre que l’histoire de ma vie touche à sa fin ! Merci le basket de m’avoir donné tant de bons souvenirs, d’amis et d’émotions… Le jeu va me manquer", a-t-il publié sur Twitter.

À 37 ans, le Liégeois, papa de deux enfants, a décidé de ranger les baskets au placard et boucler une carrière de 20 ans qui aura donc pris fin il y a huit mois sous la vareuse du Spirou Charleroi où il avait effectué son retour en Belgique en 2018. Depuis lors, l’ex-international belge s’est interrogé sur la suite à donner à son parcours, frustré de voir sa dernière saison de joueur prendre fin prématurément à cause de la pandémie. Sans doute convaincu par l’usure de son corps, il a préféré s’en tenir à son premier choix qui était de changer de costume en intégrant la cellule sportive du Spirou cette année, même si les difficultés financières du club liées à la crise sanitaire pourraient influencer son avenir en tant que directeur sportif du club carolo.

Axel Hervelle laisse derrière lui une immense carrière qu’il aura partagée entre quatre clubs seulement, signe de sa fidélité. Après avoir fait ses débuts pros du côté de Pepinster, il a ensuite tutoyé les sommets européens via un transfert au Real Madrid avec qui il a notamment remporté, en plus de deux titres de champion d’Espagne, la Coupe Uleb en 2007 sur le parquet du… Spiroudôme ! C’est ensuite à Bilbao qu’il s’est installé durant neuf ans, faisant désormais partie des joueurs légendaires du club basque.

En Belgique également, il est entré dans la légende en devenant un capitaine emblématique des Belgian Lions avec qui il a accumulé 134 sélections. Il a permis à l’équipe nationale de retrouver des couleurs après de longues années de disette au niveau international. Plus que le talent naturel, son caractère et son abnégation sur les parquets en ont fait l’un des plus illustres ambassadeurs du basket-ball belge à travers l’Europe. Pour tout cela, chapeau Monsieur Hervelle…