Les faits se sont déroulés vers 9H00 près de l'église Notre-Dame. Selon une source gouvernementale, le bilan est à présent porté à deux morts.

"Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste", a indiqué Christian Estrosi, le maire de Nice. Le parquet national antiterroriste a par ailleurs été saisi, pour "assassinat" et "tentative d'assassinat", indiquent plusieurs médias français.

L'assaillant a été interpellé 10 minutes plus tard par la police, qui a dû ouvrir le feu pour le maîtriser. Il a été blessé par balle, indique Europe 1. Le quartier où l'attaque a eu lieu a été bouclée, rapporte Nice-Matin.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d'une "réunion de crise", place Beauvau, où se rend le président Emmanuel Macron.

A l'Assemblée nationale, où l'on débattait du reconfinement décidé mercredi soir, Richard Ferrand a demandé aux députés de respecter une minute de silence"en solidarité à l'égard de la ou des victimes et de l'ensemble de leurs proches".

Les faits se sont déroulés vers 9H00 près de l'église Notre-Dame. Selon une source gouvernementale, le bilan est à présent porté à deux morts. "Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste", a indiqué Christian Estrosi, le maire de Nice. Le parquet national antiterroriste a par ailleurs été saisi, pour "assassinat" et "tentative d'assassinat", indiquent plusieurs médias français. L'assaillant a été interpellé 10 minutes plus tard par la police, qui a dû ouvrir le feu pour le maîtriser. Il a été blessé par balle, indique Europe 1. Le quartier où l'attaque a eu lieu a été bouclée, rapporte Nice-Matin. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d'une "réunion de crise", place Beauvau, où se rend le président Emmanuel Macron. A l'Assemblée nationale, où l'on débattait du reconfinement décidé mercredi soir, Richard Ferrand a demandé aux députés de respecter une minute de silence"en solidarité à l'égard de la ou des victimes et de l'ensemble de leurs proches".