Mauvaise nouvelle pour Alessia Corrao ! La judoka visétoise a, en effet, été testée positive au Covid-19 et immédiatement placée en quarantaine… Enrhumée ("le seul symptôme"), elle ronge son frein dans sa chambre alors qu’elle devrait être sur le tatami, en stage, à Louvain-la-Neuve.

"J’ai subi le test mercredi et le résultat m’a été communiqué, par sms, en fin de soirée. En fait, toute la famille a passé le test suite à la récente visite de ma marraine, qui s’est sentie mal et a été déclarée positive. Depuis, à la maison, nous sommes coupés en deux ! Mes parents et ma sœur sont négatifs, mon frère et moi sommes positifs et mis en quarantaine dans notre chambre."

Au stage, tous les judokas ont été testés, même si Alessia n’a pas été en contact avec eux. Il est vrai que la FFBJ a pris toutes les précautions, travaillant par "bulles" de cinq maximum.

"J’étais avec Gaby Willems, Sophie Berger, Carla Augustin et Cosima Grumiaux qui, aux dernières nouvelles, se portent bien...", poursuit la vice-championne de Belgique seniors et championne d’Europe espoirs en -63 kg. "Et, franchement, j’espère n’avoir contaminé personne, contre mon gré. Désormais, mon frère et moi prenons toutes les dispositions nécessaires."

Cloîtrée dans sa chambre, Alessia Corrao décompte déjà les jours qui la sépare de la liberté…

"Quand je pense que je prenais de l’avance au niveau scolaire avec mes trois semaines de stage dans le cadre de ma rhéto, il y a de quoi râler. Mais la santé d’abord ! J’essaie de sortir me promener. Je croise mes parents, sans trop les approcher… Ma maman, surtout, a peur."

Pour l’aspect sportif, Alessia ne s’inquiète pas trop. Il est vrai qu’à 18 ans, elle a tout l’avenir devant elle. La reprise des compétitions étant encore sujette à caution, elle a préféré privilégier le volet scolaire cet été. Il n’empêche, quand on la connaît, 14 jours sans entraînement, ce sera (très) long…