En 2018, Stéphane Moreau et sa compagne se seraient domiciliés à Ans, commune dont il a été le bourgmestre jusqu'en 2017, et se sont officiellement enregistrés comme cohabitants légaux. Ce changement est survenu juste avant que ne passe le fameux décret gouvernance. De cette manière, il aurait réussi à décrocher une prime d’assurance-pension, d'environ 440.000€, selon les informations partagées par Le Soir.

Une enquête a été ouverte et plusieurs perquisitions ont également été menées hier par l’office central pour la répression de la corruption à Ans. Un policier est également mis en cause, il aurait réalisé un faux en écriture pour valider la domiciliation du couple, ce qui lui a permis de toucher la prime. 

Aucune annonce officielle n'a été faite pour le moment.